Evénements

PARTICIPATION DU PED AU 9EME FORUM MONDIAL DE L'EAU

SESSION SPECIALE POLE EAU DAKAR : Eau, paix et sécurité au Sahel : Enjeux régionaux et défis locaux.

Dans le cadre du 9ème Forum Mondial de l’Eau de Dakar 2022, la présence du Pôle Eau Dakar (PED) a été marquée par l’organisation d’une Session Spéciale sur le thème : « Eau, Paix et Sécurité au Sahel », le jeudi 24 mars 2022, salle 202 CICAD.

La session a visé principalement à aborder le nexus Eau-Paix-Sécurité sous différents angles liés à la gouvernance de la ressource dans le contexte sahélien. Les enjeux et défis de la question ont été discuté à différentes échelles et par différents acteurs (politiques, techniques, scientifiques, etc.). De façon spécifique, il s’agissait de :

• Réunir des acteurs régionaux autour de la question de l’eau, de la paix et de la sécurité et explorer des actions concrètes et innovantes pour la diplomatie de l’eau et la coopération dans la sous-région ;

• Analyser les acquis et défis de la région en matière de coopération transfrontalière et de diplomatie de l’eau ;

•Démontrer le caractère multithématique du nexus eau-paix-sécurité dans le contexte sahélien notamment (changement climatique, biodiversité, exploitation minière, sécheresse, pollution, etc.) ;

• Lancer les principaux travaux du PED et renforcer le positionnement de l’initiative en tant que Think tank régional pour consolider le nexus Eau-paix-sécurité.

Pour rappel, le thème de cette session s’inscrit dans le cadre du pilier II du PED mettant en relief le développement des approches centrées sur la promotion de l’hydro-diplomatie et de la concertation dans le but de soutenir la prévention et la résolution des conflits liés à l’Eau.

Face à un panel et un public composés de différents acteurs de l’eau (politiques, techniques, scientifiques, etc.), les discussions menées à la sortie de ce haut panel ont été particulièrement riches en informations et pleines d’enseignements en termes :

• De mise en lumière des différentes étapes constituant ainsi le socle de la paix entre pays dans les bassins transfrontaliers telles que : la transparence, l’équité et la solidarité ;

• De mettre l’accent sur le renforcement des accords sous régionaux et régionaux, encourager les jeunes professionnels du domaine de l’eau et le renforcement des capacités de ces derniers.

• De perspectives d’émergence du PED qui pourrait ramener les questions liées à la prévention de la crise de l’eau en Afrique de l’Ouest pour qu’il y ait davantage une culture de paix et de coopération autour de la ressource ainsi que sa vulgarisation au niveau Africain voire mondial.

• Le PED pourrait s’appuyer sur l’OMVS et l’OMVG qui se présentent ainsi comme des exemples de coopération et de paix dans les bassins partagés et être le catalyseur des acquis et perspectives du nexus eau – paix en Afrique de l’Ouest voire à l’international.

•Engagement du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement conjointement avec l’OMVS et l’OMVG pour faire du PED un organe de suivi de recommandations du 9ème FME et continuer d’assurer le legs post forum. Le PED sera une plateforme de partage et de référence qui continuera à porter la voix du Sénégal dans la coopération et la paix autour de l’eau. Voir photos

SESSION SPECIALE : Observatoire Mondial sur l'Eau et la Paix (Geneva Water Hub)

A l’occasion du 9ème Forum Mondial de l’Eau (FME) de Dakar – Sénégal, le 22 mars 2022 s’est tenu le Panel de Haut Niveau sur l’Observatoire mondial de l’Eau et de la Paix et son partenaire régional le Pôle Eau Dakar (PED).

Les objectifs de cette session étaient de présenter aux parties prenantes, le rôle du PED comme nœud de l’Observatoire au niveau Africain et entre autre la publication du premier rapport annuel de l’Observatoire Mondial de l’Eau et de la Paix.

Pour rappel, ce rapport est élaboré et publié par le Geneva Water Hub (GWH) qui assure le secrétariat de l’Observatoire mondial sur l’eau et la paix (OMEP), suite aux recommandations du Panel mondial de haut niveau sur l’eau et la paix en 2017.

La coopération autour de l’eau étant un thème central de ce 9ème FME, le GWH à travers ce rapport, vise à comprendre et à prévenir les tensions liées à l’eau entre les utilisations concurrentes, les acteurs publics et privés, les entités politiques et les pays.

Le rapport de l’OMEP est une synthèse des discussions entre politiciens, diplomates, acteurs de l’eau et acteurs du secteur de la paix et de la sécurité dans différents « nœuds » régionaux et thématiques sur l’importance de la gestion de l’eau comme vecteur de paix. Il offre ainsi un « safe space » aux pays en situation de conflit ou ayant besoin de conseils pour s’informer sur les modèles de coopération ou obtenir de l’aide pour les négociations.

Pour la région Afrique, au-delà de la contribution au rapport de l’Observatoire, le PED dans son rôle de partenaire régional, a publié le 14 mars 2022 un rapport complet sur le nexus Eau et Paix « Enjeux émergents de gestion des eaux partagées en Afrique : Comprendre pour prévenir les conflits et renforcer la coopération pour le développement durable et la paix » mettant en exergue les études de cas précis dans le contexte africain.

Face à un public composé d’acteurs clés du secteur de l’eau au niveau mondial, les discussions menées à la sortie de ce haut panel ont été particulièrement riches en informations et pleines d’enseignements d’une part en termes de développement de mécanismes existants de coopération et de valorisation des bonnes pratiques qui favoriseraient le dialogue entre un large éventail d’utilisateurs de l’eau pour parvenir à des accords en cas de tensions. Et d’autre part le rôle central que joue le PED dans la promotion de la coopération et de la paix autour de l’eau au niveau Ouest Africain ainsi que de dispositif de suivi des recommandations dudit Forum. Voir les photos

SIDE EVENT : Présentation de l'étude de faisabilité du Centre des Ressources en Eau au Stand ENABEL

Le lundi 21 mars 2022, s’était tenu un Side Event de partage autour du projet Centre de Ressource en Eau et assainissement orienté digital sur le stand de la coopération Belge ENABEL.

L’objectif de cette session était de présenter au public l’importance de système fédératif des informations et connaissances sur l’eau et l’assainissement à travers le projets d’étude de faisabilité du Centre de Ressource en Eau virtuel.

Pour rappel, cette étude s’inscrit dans le cadre du pilier 3 du Pôle Eau Dakar mettant en exergue la créativité et l’importance de l’information et des connaissances sur l’eau et l’assainissement. Ainsi, à travers un accompagnement (financier) de l’Agence Belge de Développement (ENABEL), l’étude est prise en charge par la Direction de la Gestion et de la Planification des Ressources en Eau (DGPRE) à travers la coordination du Pôle Eau Dakar.

Face à un public composé d’acteurs clés du secteur de l’eau et des entreprises du privé pour présenter leurs projets respectifs, les discussions menées au pavillon de la Belgique ont été particulièrement riches en informations et pleines d’enseignements en matière de conception d’outils de démocratisation d’accès aux ressources et connaissances sur l’eau et l’assainissement en vue du développement des capacités/connaissances et de recherche.

SIDE EVENT : La connaissance au service de la coopération transfrontalière : de l’importance des systèmes d'information et de la collaboration pour la valorisation des données sur l'eau

Le mercredi 23 mars 2022, s’était tenu un Side Event de partage au Pavillon de coopération transfrontalière  de la CEE-ONU autour du thème de la connaissance au service de la coopération transfrontalière.  Cet événement a permis d’échanger sur l’importance de la collaboration pour la valorisation des données sur l’eau, avec notamment l’intervention de grands témoins impliqués dans la gestion des données sur l’eau dans des contextes transfrontaliers et internationaux.

En effet, l’échange et le partage des données dans un cadre de transparence et de bonne gouvernance sont essentiels pour établir la confiance et la coopération et favoriser le développement socio-économique pérenne et inclusif. Ainsi, les gestionnaires des ressources en eau ont besoin d’informations fiables, régulièrement mises à jour et pertinentes pour prendre les bonnes décisions, surveiller l’impact des mesures mises en œuvre et communiquer avec le public.

En particulier, l’OMVG a présenté les résultats de son projet de gestion intégrée et de valorisation  des données, réalisé avec l’appui technique de l’Office international de l’eau (OIEau) dans le cadre d’un programme co-organisé par le Pôle eau Dakar (dans le cadre de son 3ème pilier stratégique) et le Geneva Water Hub. Ce programme vise à explorer avec de nombreux partenaires les défis et les opportunités de la transformation numérique pour les Organismes de mise en valeur de bassins transfrontières ouest-africains. Le rapport de la première phase du projet à l’OMVG est disponible ici.

De plus, le Pôle Eau Dakar a présenté une proposition pour développer son pilier «innovation, connaissances et capacités » en matière de suivi intégré du cycle de l’eau, au bénéfice notamment des Organismes de bassin ouest-africains et avec le soutien de partenaires dont l’Organisation météorologique mondiale (OMM), le Geneva Water Hub, le Réseau International des Organismes de bassin (RIOB), l’OIEau et l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Le document de travail est disponible en ligne ici.

Panel de restitution : Voix du fleuve, voie de la paix

La session spéciale pour la restitution du FASO 2022 (Festival à Sahel Ouvert) s’est tenue lors du 9ème Forum Mondial de l’Eau à l’auditorium du CICAD (Centre International de Conférences Abdou Diouf).

Les acteurs se sont réunis les 25 et 27 février 2022 à Mboumba dans le Podor à l’invitation de Baaba Maal, parrain de l’initiative « Voix du fleuve, Voie de la paix » portée par l’OMVS avec l’appui d’un consortium de partenaires dont le Pôle Eau Dakar.

Représenté par Dr. Aida Djigo Wane, le PED a mis l’accent sur la paix économique et sociale à travers un « fonds bleu » pour les porteurs de projets avec un focus sur les femmes et les jeunes autour des associations et des groupements.

Ce fonds est une proposition pour réinventer le quotidien à travers un dispositif sur deux leviers : un mécanisme d’encadrement et un dispositif de financement.

D’autres intervenants ont salué l’initiative Voix du fleuve, voie de la paix et demandent qu’elle soit pérenne car cette rencontre de Mboumba fait constater le besoin de dialogue entre les acteurs locaux, les institutions et les experts, qui est une clé essentielle de la conception d’une voie pour la paix et le développement.

Ce panel est présenté par Baaba Maal, OMVS, Ipar, Pôle Eau Dakar, Geneva Water Hub, Secrétariat Exécutif du Forum et un représentant des élus locaux

Retour en image sur le PED au Forum Mondial de l'eau

Dakar a abrité, du 21 au 26 mars, le 9ème Forum Mondial de l’eau. Cet évènement mondial a regroupé plus de 10.000 participants venus d’horizons différents. Le Pôle Eau Dakar vous présente une photothèque sur les différentes activités tenues dans le Forum et dans son stand. Voir les photos